Les 9 et 10 décembre s’est tenue la 31ème édition des Journées de l’ Entreprise sous le thème «La transformation digitale : Mutation et opportunités».

Cette édition s’est voulu non seulement un message au gouvernement et au secteur public dans son ensemble, comme la tradition le veut, mais aussi et particulièrement au secteur privé, pour prendre conscience des enjeux de la transformation digitale pour l’économie du pays. Tout comme l’édition 2015 a montré l’impératif d’édifier une vision économique propre à la Tunisie suite à l’avènement d’une Deuxième République ; en 2016, il est grand temps de prendre le train de la quatrième révolution économique.

Le principal message de la 31ème édition est que la transformation digitale est un défi qui constitue à la fois un immense gisement d’opportunités pour ceux qui sauront s’adapter en anticipant et en exploitant les mutations en cours, et un risque réel de décrochage pour ceux qui n’en seront pas capables ou qui ne s’en donneront pas les moyens.

Cette année, compte tenu du thème et du programme, les Journées de l’Entreprise ont exceptionnellement réunit des officiels en exercice, qui se sont également joints au débat avec le public pour répondre aux questions des participants. Lors du panel d’ouverture, Monsieur le Chef du Gouvernement, Youssef Chahed a confirmé que le digital est un impératif qui fera partie de la stratégie de développement de la Tunisie , joint par son homologue M. Ahmed Miitig, Vice-Premier Ministre lybien ainsi que M. M. Mouatassem Boudiaf, Ministre Délégué chargé de l’Economie Numérique et de la Modern isation des Systèmes Financiers en Algérie. Compte-tenu de la proximité géographique et des relations avec l’Algérie et la Libye, cette 31ème édition a été l’occasion d’entamer un focus spécial sur nos pays voisins, la digitalisation pouvant constituer un volet important de partenariat.

Lire aussi  L’Evertek V1+Max, le nouveau-né des V1

La digitalisation : une opportunité pour la Tunisie, preuve à l’appui

L’IACE a élaboré le document de base de la 31ème édition des Journées de l’entreprise sous le nom « LA TUNISIE EN TRANSFORMATION : L’IMPERATIF DIGITAL ».

L’ouvrage s’appuie sur l’enquête lancée par l’IACE qui a dégagé l’impact de la digitalisation sur l’économie tunisienne et a été présentée lors du premier panel. Les principales conclusions révèlent que sur la période 2018 – 2021, une transformation digitale génèrera un taux de croissance annuel moyen de 1, 57 % à 2, 31% avec un potentiel maximum de 2, 80%, ce qui peut générer à l’horizon 2021, 20, 4 milliards de dinars qui pourront atteindre un plafond de 37,9 milliards de dinars dans le cas d’une digitalisation totale. Mais l’étude de la situation actuelle des entreprises a montré que 25% sont “retardataires”, 46% sont « en développement” et 29% sont “matures”. D’où l’appel au gouvernement à soutenir la transformation digitale des entreprises tunisiennes, la politique industrielle et le code d’investissement étant les principaux chantiers concernés.

Dans le même sens, le TT-IACE DIGITALIZATION INDEX, produit par l’IACE et parrainé par Tunisie Télécom, le partenaire officiel de l’IACE, dévoile le degré de digitalisation de la Tunisie, confirmant que le chemin de la transformation est encore long. Le meilleur score est attribué au gouvernorat de Bizerte, avec 4,6, suivi de Mahdia, Sfax et Tunis. En queue de peloton se trouve Tozeur, Tataouine et Sousse. Par ailleurs, et pour éveiller l’esprit digital, cette année l’IACE en collaboration avec Microsoft et Tunisie Télécom a donné l’occasion aux participants d’interagir et d’être connectés avec les modérateurs lors des panels, en partageant leurs questions sur l’application IACE, disponible sur Google Play et bientôt sur App store.

Lire aussi  Orange Tunisie lance DIGSTER, un service de streaming musical pour fêter la rentrée en musique!

Un panel-débat avec le gouvernement

Un panel spécial dialogue avec le gouvernement a clôturé la 31ème édition.

M. Fadhel Abdelkefi, Ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale et M. Zied Laadhari, Ministre de l’Industrie et du Commerce, ont débattu avec le public de la façon dont les politiques doivent répondre à la transformation digitale. Parmi les questions auxquelles les ministres étaient confrontés, nous citons : le manque de clarté de la politique industrielle tunisienne, l’importance d’un dialogue régulier avec le secteur privé, l’appui qui devra être donné aux entreprises pour réussir leur transition digitale.

En marge de la 31ème édition

En marge de la 31ème édition des Journées de l’Entreprise, et en clôture du panel d’ouverture, l’IACE signe de nouveau une convention avec un de ses partenaires officiels, la Banque Nationale Agricole, en présence du Chef du Gouvernement.