La faible proportion de femmes ingénieures dans certains domaines des sciences et des technologies a toujours été une préoccupation pour la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs – CDEFI, au regard de ses missions de promotion des formations et des métiers d’ingénieur-e-s, d’une part, et de défense des valeurs d’ouverture sociale, de diversité et d’égalité des chances, d’autre part.

Alertée par différents rapports faisant état d’une grave désaffection des jeunes filles françaises pour les sciences et les technologies de manière générale, et pour les formations d’ingénieur-e-s en particulier, la Commission Formation et Société de la CDEFI a décidé de créer une opération spécifique en 2011 visant à attirer davantage de jeunes filles en écoles d’ingénieur-e-s.

La nouveauté de l’édition 2016 repose sur le renforcement du partenariat avec l’Agence universitaire de la Francophonie avec la création du Prix de l’élève ingénieure aux établissements membres de l’AUF dans les pays du Maghreb. 

Cette opération placée sous le haut patronage du Ministère français de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et du Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, vise un triple objectif :

  • susciter des vocations d’ingénieures chez les jeunes filles ;
  • lutter contre les stéréotypes de genre ;
  • promouvoir l’égalité femmes-hommes.

Le Prix de l’élève ingénieure récompense une étudiante dont le parcours académique, les ambitions professionnelles et l’investissement associatif – notamment en faveur de l’égalité femmes-hommes – constituent des exemples pour les plus jeunes et en font une jeune femme à même de se faire l’ambassadrice de sa formation. Ce prix, intégralement subventionné par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), est destiné à récompenser une élève ingénieure dont le parcours, les ambitions, l’investissement associatif, sont des exemples pour les plus jeunes.

Lire aussi  Changez votre philosophie de la photographie Mobile avec NEXT-IMAGE de HUAWEI dans leur troisième édition

Le Prix de l’élève ingénieure est, pour la première fois cette année, ouvert à toutes les élèves ingénieures inscrites dans une école d’ingénieur-e-s française ou dans une école d’ingénieur-e-s membre de l’Agence universitaire de la Francophonie dans les pays du Maghreb.

Les élèves ingénieures issus des établissements membres de l’AUF en Algérie, au Maroc et en Tunisie ont jusqu’au 25 mars 2016 pour présenter leur candidature pour le Prix de l’élève ingénieure. La fiche de candidature en téléchargement ci-après doit être renvoyée complétée par email à Amélia Guyot, accompagnée d’un CV à jour.

Télécharger la fiche de candidature ici :  Ingenieuses_2016_Fiche_candidature_eleve_ingenieure_MAGHREB.docx (89,3 Kio)

Date limite : 25 mars 2016

Le concours est lancé par la CDEFI en partenariat avec [email protected], l’Agence universitaire de la Francophonie, Elles bougent, Femmes ingénieurs, le BNEI, La Recherche, SopraSteria, Campus-Channel et la Commission des Titres innove.

Site de la CDEFI : www.cdefi.fr/activites/le-concours-ingenieuses