Alors que les jeunes Tunisiens ne cessent d’innover et d’inventer encore et toujours plus de moyens de triche au cours des examens, voilà qu’en Chine c’est dans la façon d’empêcher ça qu’on innove.

C’est donc dans ce cadre là que les chinois ont décidés cette année de mettre les avancées technologiques au profit de l’éducation en essayant  d’empêcher les échanges entre élèves grâce aux drones.

En effet, c’est dans la ville de Luoyang où se déroule le « gaokao », l’équivalent du BAC chez nous, que les autorités concernées ont programmés un nombre de drones à survoler les 9,42 millions de candidats pendant leurs examens.

Plutôt marrant ou bien stressant ?

Lire aussi  Samsung : une nouvelle microSD ultrarésistante