Pour encourager l’esprit start-up, Epson lance en Tunisie sa campagne Epson Entrepreneurs. Le projet s’inscrit dans la stratégie RSE de Epson et valorise l’auto-entreprenariat en encourageant les start-up et les PME. Les trois chanceux entrepreneurs qu’ont profité de la compagne en Tunisie sont Skander El Ghoul, Meriem Sraieb et Mehdi Bhouri.

Skander El Ghoul,  a cofondé en 2015 le média L’Instant M, un média qui valorise l’art, la culture et l’entrepreneuriat. Il a déclaré: « Ce qui m’attire, c’est l’engagement, la responsabilité et la diversité des tâches et des activités. ».

Skander El Ghoul - photo

Meriem Sraïeb est designer graphique. Elle a créé la marque de bijoux Atika Handmade, inspirée du patrimoine tunisien. Elle a annoncé que : « Le fait d’être autonome, de pouvoir faire mes choix, de ne pas dépendre des autres, et enfin de pouvoir peut-être aussi montrer aux gens de quoi je suis capable. »

Mariem Sraieb - photo

Mehdi Bhouri est CEO de Water Spirit. Water Spirit est une start-up en biotechnologie qui extrait des ingrédients à partir d’une algue. Il est devenu auto-entrepreneur suite à un déclic trois ans après la révolution : « Les gens étaient complètement déprimés. Il fallait faire quelque chose », a-t-il dit.

Mehdi Bhoury - photo

Même s’il s’agit d’un parcours jonché d’obstacles, l’auto-entreprenariat est un challenge à relever. Monter de A à Z son propre projet signifie décider d’être actif. Être auto-entrepreneur, c’est explorer toute l’étendue de l’activité d’une entreprise en portant plusieurs casquettes dans la même journée. En étant auto-entrepreneur, l’autonomie est une valeur clé qui permet de prendre ses propres décisions. Chaque auto-entrepreneur, en montant son entreprise, crée sa propre version de l’auto-entreprenariat.

Lire aussi  Epson révèle les nouveautés de la rentrée en Tunisie en matière d’impression et de vidéoprojecteur

Rien n’est impossible, vous les auto-entrepreneurs, rien n’empêche d’être les chanceux sélectionné de Epson pour l’année 2020. Bon vent à tous !