IBM (NYSE:IBM) et Red Hat (NYSE: RHT) ont annoncé aujourd’hui qu’ils ont clos la transaction en vertu de laquelle IBM a acquis la totalité des actions ordinaires émises et en circulation de Red Hat pour un montant de 190 dollars par action en numéraire, ce qui représente une valeur totale des capitaux propres de 34 milliards de dollars.

Cette acquisition redéfinit le marché du cloud pour les métiers. Les technologies cloud ouvertes et hybrides de Red Hat sont désormais associées à l’ampleur inégalée des innovations, de l’expertise sectorielle et du leadership commercial d’IBM dans plus de 175 pays. Ensemble, IBM et Red Hat vont accélérer l’innovation en offrant la prochaine génération de plateforme hybride multicloud. Basée sur des technologies open source telles que Linux et Kubernetes, la plateforme permettra aux entreprises de déployer, exploiter et gérer de façon sécurisée les données et applications on-premise et sur les clouds privés et publics multiples.

 « Les entreprises entrent dans le prochain chapitre de leurs réinventions digitales, modernisant leurs infrastructures et migrant leurs workloads critiques entre des clouds privés, et des clouds multiples de différents fournisseurs », a déclaré Ginni Rometty, IBM chairman, president and CEO. « Elles ont besoin de technologies ouvertes et flexible pour gérer leurs environnements hybrides multiclouds. Et elles ont besoin de partenaires en qui elles peuvent avoir confiance pour gérer et sécuriser ces systèmes. IBM et Red Hat sont particulièrement bien adaptés pour répondre à ces besoins. En tant que leader du cloud hybride, nous aideront nos clients à établir les socles technologiques de leur entreprise pour les prochaines décennies ».

« Quand nous échangeons avec les clients, leurs défis sont clairs : ils ont besoin d’aller plus vite et de se différencier grâce à la technologie. Ils souhaitent bâtir des cultures plus collaboratives, et ils ont besoin de solutions qui leur offre la flexibilité nécessaire pour concevoir et déployer n’importe quelle application ou workload, n’importe où » a déclaré Jim Whitehurst, president and CEO, Red Hat. « Nous pensons que l’open source est devenu la norme de facto en matière de technologie car il favorise ces solutions. Associer nos efforts avec IBM donne à Red Hat l’opportunité d’apporter davantage d’innovation open source à un éventail encore plus large d’organisations et nous permettra de nous adapter pour répondre au besoin de solutions de cloud hybride qui offrent un vrai choix et de l’agilité ».

Red Hat continuera à être dirigé par Jim Whitehurst et son équipe de direction actuelle. Jim Whitehurst rejoint l’équipe dirigeante d’IBM, rapportant à Ginni Rometty. IBM conservera le siège de Red Hat à Raleigh, en Caroline du Nord, ses installations, marques et activités. Red Hat opèrera en tant qu’entité distincte au sein d’IBM et les résultats de la société seront déclarés comme faisant partie des résultats du segment IBM Cloud et Cognitive Software.

Lire aussi  IBM Food Trust étend son réseau blockchain pour créer un système alimentaire mondial plus sûr, plus transparent et plus efficace

Les deux compagnies ont déjà construit des modèles de cloud d’entreprise de premier plan avec une croissance constante et forte de leurs revenus en aidant les clients à migrer leurs business models vers le cloud.

Le revenu cloud d’IBM est passé de 4% du revenu total en 2013 à 25% aujourd’hui. Cette croissance passe par une gamme complète d’offres et de logiciels as-a-service, de services et de matériel qui permettent à IBM de conseiller, concevoir, migrer et gérer les solutions clouds pour les clients à travers des environnements publics, privés et on-premise. Le revenu cloud d’IBM sur une période de 12 mois jusqu’au premier trimestre de cette année a cru pour atteindre plus de 19 milliards de dollars. L’acquisition de Red Hat devrait contribuer à environ 2 points de croissance du chiffre d’affaires annuel composé d’IBM sur une période de 5 ans.

Le revenu de Red Hat sur l’année fiscale 2019 est de 3,4 milliards de dollars, soit une croissance de 15% d’une année à l’autre. Le chiffre d’affaires du premier trimestre 2020, déclaré en juin, était de 934 millions de dollars, soit une croissance de 15% d’une année à l’autre. Au cours de ce trimestre, les revenus d’abonnement ont augmenté de 15% par rapport à l’année précédente, incluant une croissance des revenus issus des technologies liées au développement d’applications et d’autres offres technologiques émergentes de 24% d’une année sur l’autre. Les revenus liés aux services ont également crus de 17%.

L’opportunité cloud hybride

La réinvention digitale arrive à un point d’inflexion alors que les entreprises entrent dans le chapitre suivant de leur migtation vers le cloud. La plupart des entreprises aujourd’hui en sont à environ 20% de leur transition vers le cloud.  Dans le premier chapitre du passage au cloud, les entreprises ont fait de grands progrès dans la réduction des coûts, l’augmentation de la productivité et la revitalisation de leurs programmes d’innovation centrés sur le client. Le chapitre deux, toutefois, consiste à migrer les workloads critiques vers le cloud et à tout optimiser, des chaînes d’approvisionnement aux systèmes bancaires centraux.

Afin de réussir le chapitre deux du cloud, les entreprises ont besoin de gérer l’ensemble de leur infrastructure informatique, on-premise et off-premise et à travers différents clouds – privés et publics – de façon simple, cohérente et intégrée. Les entreprises recherchent un environnement commun qu’elles peuvent créer une seule fois et déployer dans n’importe laquelle des infrastructures appropriées afin d’être plus rapides et plus agiles. Les offres d’IBM ont évolué pour refléter les nouveaux besoins des clients et apporter une croissance accrue. L’acquisition de Red Hat renforce davantage la position d’IBM en tant que leader du cloud hybride pour les entreprises.

 « Alors que les organisations cherchent à augmenter leur rythme d’innovation pour rester compétitives, elles recherchent des solutions open source et un environnement de cloud distribué pour permettre une nouvelle vague d’innovation digitale qui n’était pas possible auparavant. Dans les 5 prochaines années, IDC prévoit que les entreprises vont massivement investir dans leur transition vers le cloud et l’innovation sur ce dernier. Une part importante et croissante de cet investissement sera dédiée aux environnements hybrides et mutliclouds qui leur permettront de migrer des applications, données et workloads à travers différents environnements » a déclaré Frank Gens, Senior Vice President and Chief Analyst, IDC. « Avec l’acquisition de Red Hat l’engagement d’IBM à conserver l’indépendance de Red Hat, IBM est bien positionnée pour aider les entreprises à se différencier dans leur secteur en capitalisant sur l’open source dans ce monde hybride et multicloud ».

L’aptitude conjointe d’IBM et de Red Hat à révéler la vraie valeur du cloud hybride pour les métiers résonne déjà parmi les clients qui évoluent vers le prochain chapitre de la réinvention digitale.

« Delta explore constamment les technologies actuelles et émergentes à mesure que nous transformons l’expérience du transport aérien », a déclaré said Ed Bastian, Delta CEO. « Nous avons travaillé avec à la fois IBM et Red Hat pendant des années pour atteindre cet objectif et parce qu’ils construisent ensemble la société informatique de la prochaine génération, ils constitueront un élément essentiel de notre transformation digitale. ”

« En tant que partenaire de longue date de Red Hat et d’IBM, nous attendons avec impatience de voir les compétences que ces deux entreprises vont réunir », a déclaré said Michael Poser, Managing Director and Chief Information Officer, Enterprise Technology & Services, Morgan Stanley. « Nous savons d’expérience à quel point une technologie cloud essentielle et percutante, contribue à révéler la valeur commerciale ».

IBM renforce son engagement envers l’open source et la neutralité de Red Hat

IBM et Red Hat ont des valeurs et une expérience approfondies dans le domaine de l’open source. Les deux compagnies ont travaillé ensemble pendant plus de 20 ans afin de faire de l’open source le choix par défaut pour les solutions informatiques modernes. Ceci inclue l’importance d’une gouvernance ouverte et d’aider les projets et communautés open source à prospérer grâce à une contribution permanente.

Lire aussi  Orange lance une nouvelle offre prépayée «موبيل الجمعية » en stock limité

Avec Red Hat, IBM a acquis l’une des principales sociétés de logiciels dans le secteur informatique. Le business model pionnier de Red Hat a contribué à apporter l’open source – incluant des technologies telles que Linux, Kubernetes, Ansible, Java, Ceph et de nombreuses autres – au cœur des entreprises. Aujourd’hui, Linux est la plateforme de développement la plus utilisée. Red Hat Enterprise Linux à elle-seule devrait contribuer à plus de 10 000 milliards de dollars de chiffre d’affaires mondial en 2019. D’ici 2023, 640 000 personnes supplémentaires devraient occuper des emplois liés à Red Hat.

IBM s’est engagé à accroître et accélérer l’open source et le cloud hybride pour les entreprises à travers les différents secteurs, ainsi qu’à préserver l’indépendance et la neutralité du patrimoine open source de Red Hat. Ceci inclue son leadership communautaire, ses contributions et ses modèles de développement open source, son portefeuille de produits, ses services et sa stratégie de go to market, ses écosystèmes de développeurs et de partenaires robustes, et sa culture unique.

La mission de Red Hat et son engagement envers l’open source resteront indéfectibles et Red Hat continuera à offrir une liberté de choix et la flexibilité inhérentes à l’open source et aux environnements informatiques hybrides. Red Hat continuera à construire et à étendre ses partenariats, y compris ceux avec les principaux fournisseurs de cloud, tels qu’Amazon Web Services, Microsoft Azure, Google Cloud et Alibaba.

IBM et Red Hat partagent également un fort engagement en matière de responsabilité sociale et un sens du devoir en ce qui concerne l’application de la technologie et de l’expertise afin de relever certains des enjeux de la société les plus importants au monde. Ensemble, les deux compagnies se sont engagées à étendre cet engagement de longue date grâce à de nouvelles initiatives conjointes, portant sur l’éducation et les compétences, les besoins sociaux et sociétaux et le développement de la main-d’œuvre dans les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM). Pour en savoir plus : https://ibm.com/blogs/corporate-social-responsibility/2019/07/be-open-and-change-the-world/

Lire aussi  IBM lance le programme éducatif «Digital - Nation Africa» basé sur les technologies Cloud et Cognitive

Pour en savoir plus sur l’annonce d’aujourd’hui : https://newsroom.ibm.com/ et https://www.ibm.com/redhat