Des vulnérabilités ont été signalées dans le noyau des systèmes Microsoft Windows, le navigateur web Internet Explorer, Microsoft Office, bibliothèque PDF Microsoft Windows, Google Chrome, Adobe Flash Player et Adobe AIR.

L’exploitation de ces failles pourrait permettre à un attaquant distant d’exécuter du code arbitraire avec les privilèges de sa victime.

L’Agence Nationale de Sécurité Informatique (ANSI) appelle les utilisateurs de ces produits à appliquer le plus tôt possible les dernières mises à jour disponibles sur les sites de leur éditeurs.

Lire aussi  Cogite Entrepreneurship Fair - 22 & 23 Décembre 2018