Le géant coréen de l’électronique LG Electronics met fin à son attaque dans les brevets 4G contre le groupe marseillais des mobiles Wiko, en concluant un accord de licence avec sa maison-mère, le chinois Tinno Mobile. Mais, il poursuit sa guerre des brevets contre le constructeur chinois TCL.

Fin des poursuites judiciaires de LG Electronics contre le petit groupe marseillais des mobiles Wiko pour violation de trois de ses brevets dans la 4G. L’arrangement donne à Wiko l’accès aux brevets essentiels de LG Electronics dans la 4G pour tous ses produits vendus dans le monde. Le montant des redevances de brevets versé par Tinno Mobile au groupe sud-coréen n’est pas dévoilé.

LG Electronics salue une victoire stratégique. Le groupe de Séoul a engagé en 2018, auprès d’un tribunal à Mannheim, en Allemagne, trois actions séparées contre Wiko pour violation de trois de ses brevets essentiels dans la 4G.

Il a obtenu gain de cause dans les trois plaintes, mais Wiko a fait appel. L’accord à l’amiable intervient seulement trois jours avant que le tribunal ne commence à réexaminer l’affaire.

(Vus 23 fois, 1 visites Aujourd'hui)

Lire aussi  LG révolutionne le lave-linge grâce à son compresseur «smart inverter»