Le lundi 4 octobre, Microsoft et Google, publient un communiqué annonçant la fin de leur guerre de brevets, en effet les deux firmes abandonnent mutuellement leur poursuites dans les 18 affaires qui étaient en cour aux États-Unis mais aussi en Allemagne.

Cependant les termes du contrat ne stipulent pas que les deux sociétés n’ont pas le droit de ré-attaquer dans les futures affaires. Cette entente est donc le fruit d’une lassitude mutuelle pour les procès qui font perdre au deux camps du temps ainsi que de l’argent.

Tout le monde devrait suivre leur exemple.

Lire aussi  Un recueil sur les réseaux sociaux destiné à augmenter les performances des entreprises