Comme vous le savez, depuis que l’ancien PDG de Tunisie Telecom a présenté sa démission, le poste demeure vide par faute de personnes assez qualifiées. En effet, le conseil d’administration de l’opérateur semblerait vouloir prendre son temps pour choisir la personne qu’il faut à ce poste décisif pour le futur de la société.

Un poste qui est d’ailleurs tellement convoité, que parmi les nombreux CV qui se sont présentés, on retrouve même des CV de ministres tel que El haj Gley, Mongi Marzouk, Adel gaaloul, Naceur Ammar et Khadija Ghariani.

Mais bon, le choix reste assez difficile, puisqu’un tel poste requière non seulement de l’expérience mais en plus de la compétence et un esprit d’innovation.

Bonne chance les ministres !

Lire aussi  Spotify : c’est tellement plus pratique avec les 5 astuces !