En effet, il se trouve que le brevet sur lequel comptait Apple pour prouver que Samsung copiait sur ses produits, vient d’être invalidé par L’USPTO, l’organisme en charge de la validation des brevets aux États-Unis, et ce, pour plusieurs raisons.

Suite à cette décision, Samsung n’aura pas à payer l’amende d’un demi-milliard de dollars qu’elle devait payer à Apple en cas de validation du brevet.

Et ce n’est pas tout, puisque Samsung ne compte pas s’arrêter à cette victoire et à l’intention de porter toute l’affaire devant la Cour Suprême américaine.

Bien évidemment, Samsung a gagné une bataille mais pas la guerre, et il n’est pas impossible que l’USPTO revienne sur son jugement.

Source : fosspatents.com

 

Lire aussi  Samsung maintient ses courbes avec des smartphones audacieux à grands écrans