La société TUNBETS vient de lancer officiellement ses activités. Spécialisée dans l’organisation des concours de pronostics sportifs à travers une plate-forme web payable en dinars tunisiens, TUNBETS, société 100% tunisienne, commercialisera ses offres sous la marque PROMOCOTE spécialisée dans les paris sportifs à cote.

Elle sera gérée par le jeune promoteur Zied Essais, qui comprend une grande expérience dans le domaine de l’organisation des paris sportifs, que ce soit en Tunisie, en France ou dans de nombreux pays africains dans lesquels il a contribué au grand développement du marché des pronostics.

Partant du constat que le marché parallèle est en pleine évolution, estimé à plusieurs dizaines de millions de dinars, TUNBETS marque sa volonté de travailler main dans la main avec l’Etat pour tenter d’offrir une solution de rechange à la lutte contre l’évasion fiscale et le blanchiment d’argent, essayer d’installer un partenariat public-privé puissant mais surtout pour renforcer une alliance Gagnant-Gagnant.

Forte de sa technologie avancée et des divers options proposées, TUNBETS affiche plus de 200 types de paris relatifs à des milliers d’événements sportifs dans le monde. Ces offres concerneront les avants-matchs, les paris en direct et les paris virtuels.

La société, génératrice d’emploi, pourra compter sur une grande équipe d’ingénieurs locale fraichement diplômée, d’experts et d’analystes hautement compétents pour offrir aux joueurs une solution complète de paris autour de différentes compétitions sportives, sur tous les canaux de vente dans toutes les régions du pays.

Se positionnant comme la marque leader du marché des paris sportifs en Tunisie, Promocote offre 5 TND de bonus dés la première inscription à chaque abonné jusqu’ à la fin de la Coupe du Monde afin de lui permettre de bénéficier d’intéressantes et riches cotes,  de se familiariser avec la plateforme, et surtout de découvrir la panoplie d’options mise à disposition par la société TUNBETS.

Lire aussi  Kaspersky Lab va transférer le cœur
de son infrastructure de Russie en Suisse et ouvrir son premier Centre de transparence