Dans le but de limiter au maximum les accidents de la route liés à l’alcool, le gouvernement américain travaille sur la mise au point d’un dispositif pouvant bloquer le véhicule si le tôt d’alcool dans le sang du conducteur est trop élevé.

En effet, l’agence fédérale qui est chargée de la sécurité routière penserait donc à un alcootest qui serait implanté au niveau du volant ou de la portière du conducteur ou encore un capteur qui se situerait au niveau du bouton de démarrage pour scanner le doigt du conducteur afin de mesurer son taux d’alcoolémie.

Pour le moment les autorités affirment que cela ne sera pas une obligation mais plutôt une option qui sera proposé avec les voitures, mais elle sera bien évidemment d’abord testée sur les voitures du gouvernement avant ça.

Source : detroitnews.com

Lire aussi  Nouveau partenariat entre la Société de Transport du Sahel et Orange Tunisie