Dans un monde cyber connaissant de profonds bouleversements, l’Afrique présente un ensemble de spécificités. Les quelque 500 millions d’utilisateurs africains d’Internet sont en effet exposés à des cybermenaces d’autant plus importantes qu’elles se déploient sur un parc d’ordinateurs encore perfectibles, parfois anciens et fortement sujets aux attaques. Escroqueries en ligne, extorsion numérique, escroqueries aux faux ordres de virement, rançongiciels et botnets se déploient au sein de pays marqués par un déficit de politiques locales et de normes en matière de cybersécurité.

ESET : 3 niveaux de gamme pour l’Afrique francophone

Afin de pallier ces menaces, ESET vient de consolider sa gamme « B2C », à destination du grand public de l’Afrique francophone (une trentaine de pays). Très facile à installer mais aussi très légère, elle permet de protéger tous les types d’ordinateurs, qu’ils soient de génération récente ou plus ancienne. La gamme ESET de produits grand public a également ceci de particulier qu’elle se déploie sur 3 niveaux de protection :
ESET Nod 32 Antivirus : c’est l’antivirus essentiel de première ligne, pour Windows, Android et MacOS. Rapide, léger et discret.
ESET Internet Security : c’est la suite de sécurité avancée, celle qui protègera les enfants africains (contrôle parental) mais aussi les transactions et la vie privée de leurs parents.
ESET Smart Security Premium : il s’agit de la suite la plus avancée, qui renforcera sans le moindre compromis chaque foyer et ses données.

L’ensemble de ces produits garantissent aux internautes africains une couverture totale : 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Ils reposent sur l’antivirus et l’antispywares d’ESET (30 années de lutte de connaissance des virus et des attaquants) ainsi que sur le Machine Learning, qui améliore la détection des malwares grâce à l’intelligence artificielle. Ces produits font l’objet d’un déploiement spécifique au sein des pays de l’Afrique francophone : ils sont en effet disponibles en format physique (format carte) ou électronique, adaptés au parc d’ordinateurs. Ce faisant, ils constituent une réponse adaptée à l’ensemble des composantes des foyers africains : des parents qui ont nécessité de voir leurs données personnelles sécurisées ; des adolescents à l’activité de gaming parfois exposée aux attaques ; des enfants jeunes à protéger des cybercriminels.

Lire aussi  Pourquoi vous devriez garder votre mot de passe Netflix pour vous

Des nouveautés pour la gamme ESET

ESET déploie par ailleurs depuis quelques semaines un ensemble de nouveautés qui permettront au marché africain de mieux s’armer face à la cybermenace.
– Intel Threat Detection Technology : Fruit de la collaboration fructueuse entre le géant Intel et le spécialiste ESET, nos solutions tirent parti des spécificités du processeur pour lutter contre les menaces de type rançongiciels.
– Protection accrue des opérations bancaires et des paiements : figurant parmi les attaques les plus virulentes en Afrique, les escroqueries aux faux ordres de virements passent régulièrement par les 4 principaux navigateurs Internet (Google Chrome, Mozilla Firefox, Microsoft Edge – ex-Internet Explorer – et Safari). Avec ESET, l’espionnage sur ces navigateurs est combattu.
– Protection contre les attaques de type « brute force » : celles-ci se caractérisent par le fait de craquer un mot de passe ou un nom d’utilisateur via un processus d’essais-erreurs qui fait bien souvent des ravages. Avec ESET, une protection spécifique est installée sur votre ordinateur.

Avec sa gamme de protection progressive et ses dernières nouveautés, ESET s’attache à développer une panoplie d’outils qui répond spécifiquement aux besoins des pays de l’Afrique, et tout particulièrement de ceux de l’Afrique francophone. Simplicité, facilité d’usage, paramétrages de base et support disponible en langue française : les services attenants ont également été pensés afin de répondre à l’ensemble des besoins des familles africaines, depuis les adultes jusqu’aux enfants.