Il ne s’agit nullement d’un asile, mais d’une prolongation de trois ans pour Edouard Snowden qui pourrait circuler librement en Russie et même voyager en dehors du pays sans soucis. Les autorités ont répondu favorablement à la demande de Kucherena, l’avocat de Snowden, de faire extension de son droit de séjour exprimé depuis le 31 juillet. Ce dernier pourra ainsi continuer à exercer en tant que spécialiste IT en toute légalité.

Lire aussi  Navigation et recherche hors ligne par Google Maps