C’est lors d’une séance plénière qui s’est tenue mardi 15 décembre dernier, que le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar a déclaré le lancement du premier satellite 100 % algérien en février prochain.

D’après l’agence de presse algérienne APS, ce fameux satellite serait en cours de réalisation du pôle technologique d’Oran.

Ce dernier serait ainsi la suite de l’expérience du satellite « ASAT » 1 et 2 qui a été menée par l’Agence spatiale algérienne (ASAL) en partenariat avec des entreprises britanniques spécialisées dans la recherche spatiale. Pendant ce temps, en Tunisie on emprisonne encore les génies pour « excès de pensée ».

Lire aussi  LG innove encore en créant ce téléviseur aussi fin qu’un poster :