Depuis le 6 juin 2013, date à laquelle Edouard Sowden a rendu publique ses recherches sur les programmes de surveillance en masse anglo-américaines, le débat est déclenché sur la sécurité des données personnelles sur le net.

Personne ne s’est véritablement remis du scandale et les marques les plus connues des mobiles comme Apple avec ses iDevices et Samsung avec ses smartphones Android n’ont cessé de promouvoir leurs produits en mettant en avant plusieurs systèmes de protection dont le mode Private Stocke du Galaxy Alpha. Amnesty a pensé à une meilleure solution, un logiciel baptisé Detekt capable de détecter les signes d’une intrusion gouvernementale au cas où ce dernier nous espionne. Le logiciel une fois installé, détectera les spywares du même type que ceux utilisés par les gouvernements, il pourra ainsi s’avérer très utile pour les personnalités publiques, journalistes, militants et activistes à travers le monde. On sait que certains états vont jusqu’à lire les mails de leurs ennemis, enregistrer leurs conversations via Skype et transformer de simples application (comme celle de la lampe torche) en un outil redoutable d’espionnage.

La protection des données personnelles est devenue presque une exigence avec la monté de l’espionnage des masses et le détournement des hautes-technologies à des fins malsaines. Le téléchargement de Detekt est accessible via ce lien.

Lire aussi  Le règne de Google sur les moteurs de recherches sera-t-il perturbé par l’arrivée de DuckDuckGo ?