Dans le quotidien, le nombre de personnes utilisant leurs smartphones partout où ils vont ne cesse de croitre tout comme les maux atroces au long de la colonne vertébrale dus à cette habitude.

L’habitude ne cesse de se répandre et l’on estime que les adeptes américains du mobile passeraient plus de temps devant leur petit écran de quelques pouces que devant la télévision. L’ère du smartphone est alors annoncée par une étude de Flurry. Un chirurgien américain, Kenneth Hansraj, travaillant à New York Spine Surrgery & Rehabilitation Medecine a eu l’idée de mener des recherches plus approfondies sur le phénomène et en tirer des conclusions plutôt étonnantes. Ce dernier prouve que la force exercée sur la colonne vertébrale lors de l’utilisation du smartphone pourrait égaler les 60 Ibs soit l’équivalent de 27.21 kg. Cette pression est exercée lors d’une forte inclinaison et il faut avouer qu’il n’est pas rare qu’on adopte une position inclinée, presque naturellement lors de l’utilisation de son smartphone. Il existe plusieurs degrés d’inclinaison et plus ce degré est élevé plus, plus l’on aura des maux au dos et au coup.

Hansraj explique enfin que la position parfaite serait établie au degré 0, les oreilles devraient être parfaitement alignées avec les épaules et les omoplates doivent être rétractées. Cette position serait la plus confortable pour la colonne vertébrale qui, à force d’inclinaison pourrait conduire à « la perte de la courbure naturelle de la colonne vertébrale cervicale » ce qui causerait une dégénérescence nécessitant une intervention chirurgicale.

Dos

Source

Lire aussi  5 bonnes raisons d'acheter le Galaxy S6 Edge