Suite à la plainte déposée par un internaute espagnol, Google met en ligne un formulaire dont le but est de permettre de signaler des données inadéquates, impertinentes ou excessif qu’on souhaite déréférencer. En seulement quatre jours, Google s’est trouvée à gérer pas moins de 41 000 demandes qui ont été examinées cas par cas. Par cette procédure, Le moteur de recherches obéit à une sentence prononcée par la cour européenne qui a exigé le suppression des pages périmés ou non pertinente concernant une personne si bien qu’il a supprimé des résultats de recherches des « Googles européens ». Toutefois, si l’on tape le nom de la personne sur un google autre, tel que google Canada nous pourrons tomber sur des pages supprimées sur Google France par exemple ce qui contourne quelque part la loi du droit à l’oubli numérique tout en permettant à des services en ligne comme « Forgetme » (spécialisé dans la détection d’infos portant préjudice pour les éliminer) de s’épanouir.

Lire aussi  Twitter impose de voir les tweets d’utilisateurs non suivis dans le cadre du test d’une nouvelle fonctionnalité