Lors d’une journée d’étude sous le thème « du très haut débit, pilier du développement durable en Tunisie et en Afrique » présidée par le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des Technologies de l’information et de la communication, Taoufik Jelassi, une stratégie à long terme a pu être fixée dont le but est de propager la culture numérique. En effet, plusieurs points ont été soulevés lors de cette journée parmi lesquels la nécessité de démocratiser le haut débit et de le propager de manière équitable sur tout le territoire tunisien surtout qu’il n’occupe actuellement que 28% de ce dernier. Autre ce point l’accent était mise sur l’utilité de lancer le programme MOOC (Massiv open online courses), de la généralisation du «e-tasrih» (télé déclaration fiscale) et du respect du droit d’auteur pour le contenu numérique. Notons enfin qu’une initiative concrète a été annoncée par le ministre à la fin de la journée, celle de créer une cellule au sein de son département qui s’emploiera à vulgariser la notion de «Tunisie Digital» et de développer le contenu très haut débit.

Lire aussi  Honda : Une compagne de sensibilisation à la sécurité routière plutôt réussie