Lors du match du premier tour de la coupe du monde qui opposait la France et le Honduras, la réalisation vidéo du Goal line a affiché un « no goal » dans un premier temps avant que l’arbitre ne déclare le but valide. La confusion fût vite dissipée par le communiqué de la FIFA qui explique que le premier replay diffusé suivait la balle dans un premier temps avant qu’elle ne franchisse la ligne, alors que le second qui diffusait un visuel avec la mention « Goal » est celui à prendre en compte, car il coïncide avec le moment où le gardien hondurien a lâché le ballon. . L’arbitrage informatique a donc pu valider le deuxième but de Benzema sans lequel il serait certainement refusé.

Notons enfin que ce système sophistiqué développé par la société allemande Goal Control est connecté à une montre attaché au poignet de l’arbitre vibrant et affichant la mention Goal à chaque fois qu’un ballon dépasse la ligne du but, permettant à ainsi à ce dernier de se prononcer de manière catégorique qui ne peut être remise en question.

 

Lire aussi  Un simple verre peut améliorer la réception de votre iPhone