Suite au partage abusif des photos des personnes défuntes sur les réseaux sociaux, Twitter décide de lutter contre ce phénomène par la mise de nouveaux règlements.

Un décret qui dépasse encore la protection des informations personnelles de la personne décédée et autorise même à leurs proches de demander la suppression de toutes les vidéos et les photos où figure la personne en question.

Lire aussi  Des smartphones « low-cost » submergeraient les marchés émergeants :