Preferred Network Offload, conçu pour Android afin de permettre une liaison Wi-Fi permanente est accusé par l’association EFF. En effet, ce système avec sa composante open source oriente la recherche automatique des points d’accès vers des réseaux sans fil à sa portée ce qui peut conduire à intercepter des données personnelles d’autres personnes même si leurs smartphones sont éteints. Les utilisateurs malintentionnés peuvent en profiter et détourner ces données pour pénétrer l’intimité d’autres utilisateurs. Le même problème existe avec l’iOS 8 et son système d’adresse MAC cependant Google promet de travailler sur ce problème et le résoudre très bientôt.

Lire aussi  Breach, l’altèrnative à Chrome et Firefox