Qui n’a jamais rêvé de pouvoir faire une extension de sa mémoire afin qu’elle retienne plus d’informations, si cela relevait jusqu’à maintenant de la science fiction, ça ne sera bientôt plus le cas, puisqu’une équipe de chercheurs de l’agence de recherche du département américain de la Défense (DARPA pour Defense Advanced Research Projects Agency) travaille déjà là-dessus.

En effet, le projet consisterait à implanter dans le cerveau une puce dotée d’un programme nommé RAM (Restoring Active Memory), permettant de soigner certaines maladies comme Alzheimer ou des traumatismes crâniens ainsi que de pouvoir augmenter et booster les capacités de mémorisation de celui qui la porte, ce projet qui a déjà été testé sur des souris, ce voit un peu bloqué puisqu’il nécessiterait quelques expériences sur le cerveau humain pour pouvoir « craquer son code » mais bien sur ce serait contre l’éthique. Malgré ça, le projet a déjà été financé par le gouvernement américain qui lui a accordé 100millions de dollars, ainsi d’après les estimations, dans 4 ans, 5 millions d’Américains souffrant de la maladie d’Alzheimer et près de 300 000 militaires aux États-Unis ayant subit des blessures du cerveau pendant les guerres, devraient en profiter pour leurs permettre de reconstituer leurs souvenirs en rétablissant leurs mémoire déclarative ainsi furent les promesses du responsable du programme de recherche de la DARPA qui avait déclaré , “si vous avez été blessé au combat et que vous ne pouvez plus vous souvenir de votre famille, nous voulons pouvoir restaurer cette mémoire”.

Alors puisque toutes les conditions sont déjà réunies et que le terrain est favorable, oserait-on aller au-delà de l’éthique pour faire aboutir ce projet ?

Lire aussi  Les tablettes bannies des stades anglais !

Source : soonsoonsoon.com