On parle depuis des mois de la baisse spectaculaire des bénéfices du constructeur sud-coréen Samsung concernant les ventes de ses tablettes et smartphones. Les rapports évoquent carrément une chute libre durant le troisième trimestre de l’année en cours avoisinant les 48.8% sur ces produits.

Globalement, les raisons de cette chute sont dues à plusieurs facteurs internes et externes qui nécessitent une remise en question profonde de la stratégie générale de Samsung de la conception à la vente en passant par le marketing. En se penchant sur le S5, deux raisons majeures propres au produit peuvent expliquer le succès commercial limité du terminal : d’abord les améliorations plutôt timides apportées à l’S5 en comparaison avec son prédécesseur le S4. Ensuite le design un peu bâclé et sa coque plastique qui n’a pas fait des ravages parmi les adeptes de la coque métallique, nettement plus tendance surtout pour les haut de gamme de la dernière génération. D’un autre point de vue, on peut considérer les ventes du S5 comme très correctes compte tenu de l’émergence des dragons chinois dont Huawei, Lenovo, Xiaomi et One Plus qui se font de plus en plus présents sur le marché mondial. Ces géants à la fois novateurs, astucieux et pragmatiques proposent des produits compétitifs à des prix très avantageux. A titre d’exemple, le Honor 6 du Huawei, un concentré de technologies élégant, robuste et fiable se vend actuellement en Europe à 300 euros, l’équivalent de 690dt.

Ainsi, il est difficile de se faire une idée claire de la situation de Samsung, il est certain que des efforts sont investis pour travailler autant le design avec les nouveaux Galaxy à la coque métallique que la stratégie marketing, en espérant voir des prix plus concurrentiels.

Lire aussi  Qui est le plus rapide entre l'iPhone 6s Plus et la Galaxy Note 5 ?