Dans un monde en perpétuel changement et développement, un monde de plus en plus connecté, l’analphabétisme numérique devient un véritable obstacle pour un grand nombre de gens. Cela peut être particulièrement vrai pour les personnes qui n’ont pas eu accès à ces technologies au cours de leur éducation, ou ceux qui n’ont pas eu et qui n’ont toujours pas un accès aux ressources numériques tels que les ordinateurs, les smartphones ou Internet en raison de contraintes économiques ou géographiques.

C’est pour toutes ces raisons que Ooredoo, leader du marché des télécommunications en Tunisie, a pris comme à son habitude, l’initiative de lancer une campagne d’une envergure nationale en partenariat avec la GIZ et la GSMA (Association mondiale des opérateurs mobiles) pour réduire l’analphabétisme numérique en Tunisie. La campagne a touché les gouvernorats de Beja, Jendouba, Siliana, Kef, Sidi Bouzid, Kasserine, Sousse et Monastir.

En effet, Ooredoo, la GIZ et GSMA ont uni leurs forces pour mettre en place des formations à l’utilisation d’internet mobile en s’adressant aux tunisiens et tunisiennes par le biais de campagnes par SMS mais aussi sur les réseaux sociaux et en mettant en place des actions de rues pour sensibiliser les citoyens à adhérer à ces formations aux compétences numériques en utilisant la boite à outil de formation à l’internet mobile de la GSMA.

En mettant en place des initiatives de compétences numériques adaptées à différents niveaux d’alphabétisation, les opérateurs de télécommunications, comme Ooredoo, peuvent jouer un rôle crucial et primordial en collaborant avec des organisations tel que la GSMA pour contribuer à intégrer une plus grande partie de la population dans la société numérique, réduisant ainsi la fracture numérique et garantissant que plus de tunisiens et tunisiennes aient la possibilité de participer à l’économie numérique.

Lire aussi  Hyundai ouvre sa nouvelle agence 3S à Monastir

En renforçant les compétences numériques, la population peut bénéficier de tout ce que l’internet mobile a à offrir, et mieux accéder et utiliser les services publics en ligne, ce qui peut simplifier les processus administratifs, réduire la bureaucratie et rendre les services gouvernementaux plus accessibles.

Dans ce cadre M. Mansoor Rachid Al-Khater, CEO de Ooredoo Tunisie s’est exprimé : « Ce projet est un grand défi pour nous, nous croyons fermement à une Tunisie connectée où l’inclusion numérique est une inclusion sociale mais aussi économique. Ooredoo et à travers ce projet vise à améliorer la connaissance et l’utilisation des services Internet mobiles chez le plus grand nombre de gens et a mis en avant toutes ses ressources afin de combattre l’analphabétisme numérique, car nous sommes convaincus que leur faciliter l’accès aux nouvelles technologies c’est leur faciliter la vie ».

Henrik Wichmann, Directeur du Programme Transformation Digitale de la GIZ Tunisie : « Cette campagne met en lumière l’importance que la donne la GIZ à l’éducation numérique dans le monde moderne. Utiliser parfaitement les outils numériques et comprendre les concepts technologiques est l’investissement de demain pour un avenir plus équitable. »

Cette démarche reflète parfaitement l’engagement d’Ooredoo envers la promotion de l’inclusion numérique et de l’éducation technologique et numérique en Tunisie. Avec cette nouvelle étape, Ooredoo démontre une fois de plus tout son dévouement à la réalisation des projets émanant directement de son ADN entrepreneurial.