L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) a organisé à Tunis, par l’intermédiaire de son Institut de la Francophonie pour l’ingénierie de la connaissance et la formation à distance (IFIC), les “Journées Cybersécurité” (27 et 28 juillet), dans le cadre des événements associés au XVIème sommet de la Francophonie qui aura lieu à Antananarivo les 26 et 27 novembre 2016

Depuis 2014, l’AUF conduit, avec ses partenaires, des actions de sensibilisation et de prévention pour contrer les menaces cybernétiques et infractions en ligne. L’Agence poursuit ce dessein à travers le projet “Renforcement de la cybersécurité dans l’espace scientifique francophone” qui s’inscrit dans la dynamique engagée par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). L’entité politique de la Francophonie institutionnelle invite tous ses opérateurs à se mobiliser et à unir leurs efforts dans ce domaine. L’objectif global de ce projet étant d’aboutir à l’élaboration d’une stratégie de renforcement de la cybersécurité et de la cyberdéfense dans l’espace scientifique francophone, sur les axes sensibilisation, formation et recherche.

Les exposés et les propos échangés par les experts lors de l’atelier de Tunis ont permis de mesurer la diversité des situations dans les pays intégrés au projet (Algérie, Égypte, France, Liban, Madagascar, Maroc, Tunisie, Vietnam). Un certain nombre de demandes et de préoccupations communes ont également pu être formulés par les intervenants. La nécessité de développer une compétence propre à la sphère francophone, ainsi qu’un contenu en français ont été soulignés. La sensibilisation du grand public à ces questions est aussi apparue indispensable. De fait, la sécurité du numérique touche de nombreux domaines, il paraît donc nécessaire de mettre en place des formations ad hoc et de développer un réseau francophone, notamment pour lier entre eux les CERT universitaires existant.

Lire aussi  145 Nationalités et un Kaléidoscope de Cultures S'unissent pour Marquer l'Histoire sur le Vol EK 2019

Aprés ceux de Hanoi, les travaux entrepris au cours des journées de Tunis se poursuivront par une rencontre à Beyrouth au mois d’octobre 2016. Ces différentes manifestations ont également pour but de préparer les assises francophones de la cyber-sécurité qui se tiendront à Antananarivo, lors du Sommet de la Francophonie.