Tandis qu’Amazon cherche à développer des drones dans le but de les utiliser pour livraison, Google et plus particulièrement son laboratoire Google X effectue des expériences dans la même perspective. Ce sont plutôt les satellites atmosphériques capables de voler à très haute altitude durant des mois et qui peuvent servir à réaliser des cartographies ou encore à connecter les endroits reculés à internet qui se trouvent au centre de l’intérêt de Google. Cependant quelques difficultés avec le système règlementaire américain empêchent de réaliser certaines expériences en plein air américain.

Lire aussi  L’état Islamique frappe Encore une fois aux portes et cette fois, c’est à Twitter de renforcer sa sécurité :