18 000 personnes seront licenciées par Microsoft durant les 6 mois à venir parmi ses quelques 127 000 employés à travers le monde soit plus de 15% de l’effectif total. Près de 70% de ces licenciés sont des employés de Nokia que Microsoft a acheté. Pour l’instant, on ignore les raisons de cette vague de licenciements qui n’est pourtant pas la première puisque le même phénomène s’est produit entre 2008 et 2009.

Lire aussi  La Surface Pro 3 : une tablette d’exception