Tout d’abord, l’entreprise de PayPal a été rachetée il y a plus de 10 ans par eBay pour la somme totale de 1.5 milliards de dollars. Il semble pourtant que l’alliance des deux services ne soit plus favorable ni prospère et, depuis quelques années l’éventualité de la séparation est évoquée. Carl Icahn, une figure majeure d’eBay a déjà déclaré être favorable à cette éventualité. Cette opinion semble avoir précipité les choses et le comité dirigeant a fini par prononcer le « divorce ».

Une autre raison plausible à cette décision, l’existence de plusieurs investisseurs attirés par PayPal plutôt qu’eBay qui figure quelque part comme un obstacle à l’expansion et au développement de PayPal. Le CEO de la société John Donahoe avait justifié la manœuvre par la nécessité d’offrir à PayPal plus de flexibilité face aux changements qui s’opèrent dans le marchés en faisant allusion aux nouveaux concurrents potentiels comme Stripe et Apple Pay. Il s’est exprimé en ces mots : « Tout particulièrement, le rythme des changements dans cet environnement concurrentiel, les paiements et le commerce est en train de s’accélérer et cela va continuer au cours des trois à cinq prochaines années ».

Il est clair que la volonté de donner un nouveau souffle à PayPal soit bien présente, en particulier quand on apprend que le futur CEO de PayPal n’est autre que Dan Schulman, l’ancien responsable des paiements mobiles et en ligne chez American Express.

Lire aussi  SwifKey est désormais gratuit sur Google Play