En même temps que les nouvelles mesures tendent à protéger la vie privée des internautes sans pour autant toucher à la liberté de l’expression et de l’information, Google mené une guerre acharnée qui vise à protéger les droits d’auteurs sur le net tout en diminuant le piratage.

Pour parvenir à bien mener sa mission, Google a pris des mesures qu’on peut qualifier de réformes intelligentes et ciblées. D’abord, une bonne utilisation du DMCA (Digital Millennium Copytight Act) qui permet à Google de déterminer le degré d’implication au piratage à partir du nombre des requêtes. A partir des données obtenues, Google apportera des modifications à l’algorithme de son moteur de recherche pour ainsi rétrograder les sites les plus associés au piratage et les rendre bien moins visibles lors du lancement des recherches. Il est prévu de travailler sur l’ «autocomplete », la fonctionnalité permettant de prédire la requête tout en mettant en avant les sites légaux et les publicités les concernant.

Plusieurs sites des plus populaires semblent impliqués dans le fléau du piratage et ne figureront plus sur les premières pages lors des lancements de requêtes. Cette procédure sera mise en marche dès la semaine prochaine.

Lire aussi  Apple : une nouvelle application de partage de vidéos