Entre Android et iOS, les fans son bien répartis. Tandis que les fans d’Android apprécient particulièrement la simplicité du système d’exploitation et les optimisations logicielles permanentes, les fans d’iOS sont plus orientés vers la fiabilité technique.

Dans ce duel, il y a le point de la mémoire vive qui est évoqué. En effet, Android aurait besoin de 3 Go de mémoire vive pour assurer la même aisance qu’offre un iPhone pour seulement 1 Go de RAM. Cela explique le ralentissement que subissent à la longue les smartphones sous Android. L’explication réside dans l’utilisation du JAVA dans les applications pour Android, contrairement aux iPhones. L’optimisation du code d’Android n’intervient pas pour améliorer la situation. Le processus JAVA est bien connu pour sa gourmandise, il dévore le moindre espace de la RAM même quand l’application n’est pas en cours d’utilisation. Ainsi, il faut avoir plus de mémoire vive pour subvenir à l’énorme appétit du JAVA. IOS de son côté ne souffre point de ce problème vu qu’il n’utilise pas JAVA dans ses applications.

Bien consciente de ce souci, Android a tenté de se rattraper avec la nouvelle version Android L 5.0 qui embarque un nouveau moteur d’exécution JAVA baptisé ART (Android Run Time) remplaçant Dalvik opérant depuis 2010, le nouveau améliorera l’autonomie et les performances du terminal en diminuant la quantité globale de compilation d’une application.

android-java-ram.png

Lire aussi  Le Fameux « Slide to unlock » a été refusé à Apple par la justice allemande :