Une nouvelle étude Kaspersky a révélé les centres d’intérêts des enfants les plus populaires sur Internet pendant l’été 2022. Cette fois ci, les données ont été obtenues depuis les recherches Google et Youtube. Big Floppa arrive en tête des mêmes, et la quatrième saison de Stranger Thing a été la série la plus populaire de l’été.

Stranger Things a été la tornade de l’été. Selon les statistiques, la quatrième saison a battu un record absolu puisqu’elle a été visionnée pendant 287 millions d’heures dans la semaine du 23 au 29 mai. En outre, les enfants ont également exploré de nouveaux jeux, mèmes et blogueurs. Kaspersky a analysé les données anonymes fournies par les utilisateurs du logiciel de contrôle parental Kaspersky Safe Kids du 1er juin 2022 au 22 août 2022.Les données comprenaient des requêtes de recherche dans Google et YouTube.

Dis-moi Google, que recherchent les enfants ?

Cet été, 33% des recherches Google des enfants étaient liées à Youtube, alors que divers services Internet représentaient 18% des recherches. Il est intéressant de noter que, cet été, les enfants ont davantage utilisé le site de réseau social créatif « DeviantArt » (6 %) que TikTok (5 %). DeviantArt est la plus grande communauté en ligne d’artistes ou d’amateurs d’art, et permet aux gens de se connecter à travers la création et le partage de l’art.

En dehors de cela, les jeux vidéo ont été l’une des catégories les plus populaires – leur part était de 10%. En particulier, Roblox est devenu le leader avec 33 % (de toutes les recherches liées aux jeux), très loin devant Minecraft (9 %), malgré son énorme popularité auprès des jeunes enfants. Une autre demande de recherche fréquente cet été a été le « Pokemon écarlate et violet » récemment lancé par Nintendo, qui a représenté 5% des recherches.

Lire aussi  BEE clôture 2019 avec une augmentation de capital de trois millions de dinars…2020 s’annonce prometteuse

Et qu’ont cherché les enfants sur Youtube ?

Stranger Things

Parmi toutes les requêtes relatives aux « dessins animés, films et émissions de télévision » (16 % de toutes les requêtes YouTube), la quatrième saison de Stranger Things a suscité un énorme intérêt. Les enfants ont recherché non seulement des vidéos liées à la série, mais aussi les acteurs et les personnages qui jouaient les rôles principaux. Cette fois, les actrices les plus connues étaient Millie Bobby Brown et Sadie Sink.

La popularité de Stranger Things a également migré vers le domaine de la musique (les demandes de musique sur YouTube s’élèvent à 16 %). Les vidéos les plus fréquemment recherchées par les enfants sont « Chrissy, Wake Up« , une vidéo créée à partir de clips et d’images de la quatrième saison, ainsi que le titre Running Up That Hill (1985) de Kate Bush, qu’un des personnages principaux aime écouter.

Pink Sauce

Le mème « Pink Sauce » est devenu un phénomène intéressant. Il est apparu sur TikTok et a été créé par le blogueur Chef.pii, qui a sorti une sauce rose pour la nourriture. Le produit a fait l’objet de quelques scandales, et la quantité de sauce contenue dans l’emballage ainsi que la qualité du produit lui-même ont été activement discutées.

Les blogueurs d’été

Au-delà des mèmes, les enfants se sont surtout intéressés aux jeux sur YouTube cet été – cette catégorie représente le plus grand nombre de requêtes – 27%. Les plus recherchés sont les blogueurs spécialisés dans les jeux (35%) et les blogueurs spécialisés dans Minecraft (27%).

Lire aussi  Les banques face au défi du blanchiment d’argent à l’ère numérique

Les influenceurs qui filment différents types de contenus comme les défis ou le lifestyle ont représenté 20% de toutes les requêtes des enfants. Le blogueur le plus populaire de l’été est Spencer X, qui filme des contenus liés à la musique. Il compte 2,66 millions d’abonnés sur YouTube et 55,1 millions sur TikTok.

« Nous constatons régulièrement que les intérêts et les tendances des enfants évoluent rapidement. Littéralement chaque trimestre, de nouveaux mèmes, films et héros font leur apparition. Par exemple, le jeu effrayant The Backrooms a été follement populaire ce printemps, et maintenant « Pokemon Scarlet et Violet » est déjà en tête de liste. Suivre tous ces changements peut être assez difficile si vous n’êtes pas un enfant, c’est pourquoi les applications de contrôle parental peuvent aider les parents à comprendre toutes les tendances et tous les sujets », commente Anna Larkina, experte en analyse de contenu web chez Kaspersky.

Le rapport complet des intérêts des enfants en ligne est disponible sur ce lien.

Kaspersky s’engage à assurer la sécurité de vos enfants. Mardi 27 septembre, à Casablanca, l’équipe locale organise une table ronde ainsi qu’un atelier dans une école pour sensibiliser aux cyber risques pour les enfants et répondre aux questions des jeunes, des enseignants et des parents sur « l’hygiène numérique ».

Voici quelques conseils pour maintenir la sécurité des enfants en ligne :

  • Intéressez-vous à l’activité en ligne de vos enfants. Demandez-leur si vous pouvez regarder leurs séries préférées ou écouter des morceaux de musique ensemble. En option, vous pouvez apprendre ensemble quelques pratiques sécurisées pour rester en sécurité en ligne.
  • Une bonne option peut être l’utilisation d’applications de contrôle parental. Mais il est important de discuter de cet outil avec votre enfant pour lui expliquer comment ces applications fonctionnent et pourquoi leur sécurité en ligne est importante.
  • Expliquez que les informations sensibles ne devraient être partagées que par le biais d’applications de messagerie sécurisées et uniquement avec des personnes qu’ils connaissent déjà. Les parents peuvent faire office d’exemple en leur montrant quelques bonnes pratiques.
  • Passez plus de temps à communiquer avec vos enfants à propos des mesures de sécurité. Essayez de prendre du recul sur vos propres habitudes. Est-ce que vous utilisez un smartphone quand vous mangez ou parlez ? Est-ce que vos enfants imitent certaines de vos manières et attitudes ? Est-ce qu’ils réagissent différemment quand vous délaissez votre téléphone ?
  • Rendez les conversations autour de la cybersécurité plus divertissantes et intéressantes en les abordant via des jeux ou autres formats ludiques.
Lire aussi  Kaspersky transfère en Suisse les données de ses clients des Etats-Unis et du Canada