Le projet fait partie d’un programme baptisé « Connect To Learn » qui a été récemment signé entre le ministère des TIC, l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et ses partenaires dont Tunisie Telecom, Ericsson (qui a récemment mené une recherche exhaustive sur le taux de connexion en Tunisie) et enfin le ministère de l’Education.

Ce projet vise à moderniser l’éducation en introduisant la connexion internet dans les écoles tunisiennes. Les ministres tunisiens ne cachent pas leur ambition de raccorder 100% des écoles à internet d’ici 2020. Le projet pilote consiste à équiper deux écoles primaires, celle de Tarek Ibn Zied à Kairouan et celle de Rue de Russie en plein centre-ville. Selon leurs dires «Le programme comprend la fourniture de 60 ordinateurs portables, des tableaux interactifs, des Kits TIC destinés aux enseignants, un accès internet haut débit, du contenu éducatif en ligne et la formation du corps enseignant».

De gauche à droite : Salah Jarraya (Tunisie Telecom), Taoufik Jelassi (min des TIC), Fethi Jarraya (min de l'Education) et Slim Ghariani (Ericsson)

De gauche à droite : Salah Jarraya (Tunisie Telecom), Taoufik Jelassi (min des TIC), Fethi Jarraya (min de l’Education) et Slim Ghariani (Ericsson)

Ces deux écoles sont soigneusement sélectionnées pour représenter deux milieux différents, le milieu rural et le milieu citadin. Ainsi, l’expérience pourrait être plus fructueuse et ses résultats donneront un aperçu sur l’avenir de l’éducation en Tunisie de manière plus poignante. D’autres ambitions comme le projet du « cartable électronique » semblent être nourries par le ministre de l’éducation. Ce projet consiste à équiper les élèves d’une tablette avec toutes les données dont ils auront besoin pour étudier au lieu de trimballer un lourd cartable.

Lire aussi  Toujours en train de chercher votre smartphone ? La ZenWatch est capable de localiser tous vos objets connectés !

Cette première permettra aux élèves des deux écoles de suivre leurs études même à distance et d’interagir avec d’autres classes, écoles tunisiennes et même étrangères. L’expérience serait davantage enrichissante si l’on songe à former les professeurs pour s’adapter aux nouvelles technologies afin de mener à bien leur mission dans ces nouvelles conditions. Il sera prêt pour l’année scolaire prochaine et c’est Tunisie Telecom qui va assurer la connexion haut débit dans les deux écoles.