Une nouvelle étude menée par l’équipe du Mobility Report d’Ericsson fournit des éléments encourageants pour les fournisseurs de services de communication du monde entier en établissant une relation entre l’adoption de la 5G et la croissance des revenus.

La stagnation des revenus a été un défi pour les fournisseurs de services à travers le monde, ayant souvent un impact sur les décisions d’investissement dans les réseaux dans le cadre de leurs stratégies de croissance, connues sous le nom de « monétisation » dans le secteur.

Une édition spéciale du Mobility Report d’Ericsson – appelée édition Business Review – aborde ces opportunités de monétisation en relation avec la 5G.

Le rapport met en évidence une évolution positive de la croissance des revenus depuis le début de 2020 dans les 20 premiers* marchés 5G – qui représentent environ 85 % de tous les abonnements 5G dans le monde – qui est corrélée à l’augmentation de la pénétration des abonnements 5G sur ces marchés.

Le rapport révèle que :

  • Les modèles de tarification par paliers sont essentiels pour les fournisseurs de services, à la fois pour répondre efficacement aux besoins individuels de chaque client et pour continuer à générer une croissance des revenus à long terme.
  • Les 20 premiers marchés 5G ont connu une augmentation significative des performances du réseau à la suite de l’introduction des services 5G.
  • Après une période de croissance lente ou inexistante, les courbes de revenus des services sans fil sont à nouveau orientées à la hausse sur ces marchés de premier plan. Cela est en corrélation avec la croissance de la pénétration des abonnements 5G.

Fredrik Jejdling, vice-président exécutif et directeur de l’activité Réseaux d’Ericsson, déclare : « Répondre aux défis de nos clients est au cœur de nos efforts de R&D et de chaque produit que nous développons. Le lien entre l’adoption de la 5G et la croissance du chiffre d’affaires dans les 20 premiers marchés 5G souligne que non seulement celle-ci change la donne, mais que les primo-adoptants en profitent. Ce qui est particulièrement encourageant dans ce contexte, c’est que si la 5G est encore dans une phase relativement précoce, elle se développe rapidement avec de premiers cas d’usage éprouvés et une voie claire vers des cas d’usage à moyen et long terme. »

Comme attendu, le haut débit mobile amélioré (eMBB) est le principal premier cas d’usage de la 5G, porté par une couverture géographique croissante et des offres différenciées. Plus d’un milliard d’abonnements 5G sont actuellement actifs sur quelque 230 réseaux commerciaux « live »  dans le monde. La 5G eMBB offre les opportunités de revenus les plus rapides pour la 5G, car il s’agit d’une extension des activités existantes des fournisseurs de services, s’appuyant sur les mêmes modèles et processus commerciaux. Même dans les 20 premiers marchés de la 5G, environ 80 % des consommateurs doivent encore passer aux abonnements 5G – un indice du potentiel de croissance des revenus.

Lire aussi  De l'Astrolabe au futur : Samsung lance la Galaxy Watch6 Classic Astro Edition exclusive à la région MENA

Comme souligné dans le Mobility Report d’Ericsson de novembre 2022, l’accès fixe sans fil (FWA) est le deuxième cas d’usage précoce de la 5G, en particulier dans les régions avec des marchés peu ou pas couverts en haut débit. Le FWA offre un potentiel de croissance des revenus intéressant pour les fournisseurs de services de communication car il utilise en grande partie les actifs du haut débit mobile. Les connexions FWA devraient atteindre 300 millions d’ici à six ans.

Au-delà des abonnés grand public, il existe des opportunités croissantes dans les applications des entreprises et du secteur public à travers le monde.

La 5G offre une valeur importante pour les entreprises, avec des réseaux 5G privés et des réseaux étendus sans fil déployés pour un usage dans les entreprises et l’industrie.

L’évolution des sites 4G existants vers la 5G a le potentiel de réaliser des augmentations de 10 fois en termes de capacité et de réduire la consommation d’énergie de plus de 30 %, offrant la possibilité d’augmenter les revenus et de réduire les coûts, tout en adressant la durabilité.

Fredrik Jejdling ajoute : « La croissance des revenus et la durabilité sont des thèmes récurrents dans mes discussions avec les clients. Dans cette édition spéciale du rapport Ericsson sur la mobilité, nous avons examiné comment les fournisseurs de services exploitent les opportunités de la 5G. Nous constatons les premiers signes de croissance des revenus sur les marchés 5G avancés, avec une couverture étendue et des offres de services différenciées. Un aspect tout aussi crucial de la 5G est qu’elle apporte des avantages en termes de coûts et aide les fournisseurs de services à gérer la croissance des données nécessaires pour générer des revenus futurs. Cela peut faire de la 5G le catalyseur de croissance que le marché attendait. »

Lire aussi  Le Sénégal sort gagnant pour la Région MoyenOrient Afrique

*Note : Les marchés catégorisés comme les 20 premiers marchés 5G dans le rapport sont : Australie, Bahreïn, Chine, Danemark, Finlande, Hong Kong, Irlande, Japon, Koweït, Monaco, Norvège, Qatar, Arabie saoudite, Singapour, Corée du Sud, Suisse, Taiwan, EAU, Royaume-Uni et États-Unis.

Ils ont été sélectionnés sur la base de la pénétration des abonnements 5G. Ces marchés représentent 85 % de l’ensemble des abonnements 5G dans le monde – chaque marché ayant une pénétration 5G supérieure à 15 %.

Lisez l’intégralité du rapport Ericsson Mobility Report Business Review Edition ici.